Life report

Chrystall Ball + Thylacine = Chrystalline

Illustration de l'article « Chrystall Ball + Thylacine = Chrystalline ». © .

Dans le cadre d’un partenariat entre le magasin de musique Michenaud et Trempolino, William (aka Thylacine) a intégré dans son set du Printemps de Bourges 2014 (où il s’est produit sur la scène des Inouïs Pays de la Loire) un nouvel instrument. Il s’agit de la Crystall Ball imaginée par Naonext, une société nantaise. 

La Crystall Ball est une interface basée sur les mouvements qui permet un contrôle intuitif des machines : synthétiseurs MIDI ou logiciels de création sur ordinateur.

Pourquoi et comment intègres-tu cette interface dans ton set ?
J’utilise la Chrystal Ball pour manipuler des effets que j’ai déjà l’habitude de manier, cela me permet d’avoir un rendu plus visuel que le public peut plus facilement apprécier et comprendre. Et aussi d’avoir une approche différente et de gérer ces effets d’une autre manière qu’avec des boutons.

Tu portes beaucoup d’attention au visuel dans ta musique (VJaying). Mais aussi au fait que le public te voit jouer avec tes machines (contrairement à certains artistes qui cachent leurs platines par exemple). Pourquoi ?
Je crois que ça vient du fait que j’ai fait beaucoup de concerts en tant qu’instrumentiste avant, du coup j’ai toujours voulu garder un aspect assez performatif lors des concerts. Et comme je travaille beaucoup mon live de manière à ce que je puisse tout le temps improviser et modifier mes morceaux, j’ai aussi envie que ça se voit et que le public puisse comprendre et y participer.


Une question ?