Life report

Ils répètent à Trempo : Umami

Illustration de l'article « Ils répètent à Trempo : Umami ». © .

Ils sont six, leur musique groove est un mélange de funk, de soul et de hip hop et ils répètent toutes les semaines à Trempo. Échanges avec Umami.
Photo : Éric Gueguen.

En cherchant ce que pouvait signifier Umami, Wikipedia m’a appris que ça veut dire « goût savoureux » en japonais et que « l’umami a un après-goût durable et doux. Il provoque la salivation et une sensation de fourrure, en stimulant la gorge, le palais et le dos de la langue ». Une bonne définition de votre musique ?
Effectivement, le nom de notre groupe fait allusion à la saveur umami en japonais et on garde plutôt l’idée d’une musique savoureuse et enveloppante, qui provoque le désir d’en avoir encore. Nos influences sont variées mais gravite beaucoup autour de la black music d’hier et d’aujourd’hui (Chocolate Milk, Amy Winehouse, Alice Russel, James Brown, Bill Withers, Jamiroquai…).

Vous vous présentez comme un groupe funk/hip hop nantais créé en 2011. Comment a évolué votre formation depuis ces cinq années ?
Au tout départ le groupe s’est créé lors de rencontres dans les bœufs organisés sur les scènes nantaises. Aujourd’hui, il ne reste que deux membres (Seb à la basse, Julien au scratch) de la formation initiale. Une chanteuse (Justine), un batteur (Clément), un guitariste (Fred) et un clavier (Erwan) nous ont rejoint fin 2014. Nous ne nous sommes pas quittés depuis et formons un Umami solide et plein d’envies musicales et amicales.

Vous avez une actu/des projets à venir ?
Deux concerts prévus avant la fin de l’année (le 24/11 au Baroudeur et le 25/11 au Perrok pour Culture Bar-Bars). Cette année nous projetons également l’enregistrement en studio de deux ou trois titres. On travaille également sur de nouvelles compositions pour nos prochaines dates.

Comment se passe une session de répé à Trempo ?
On arrive entre 18h et 18h30. On se retrouve au bar où on échange avec d’autres musicien-ne-s et les équipes de Trempo. C’est réellement représentatif de notre état d’esprit, partager des moments ensemble. Ensuite on monte au 5.1, on s’installe, on bœuf un peu pour faire naitre parfois de nouvelles compos puis on bosse nos morceaux qu’on peaufine ou étoffe. À ce jour, sur les 14 morceaux de notre répertoire, il y a 10 compositions.

Vous croisez d’autres groupes dans le bar et l’ascenseur, des potes là-dedans ? Des groupes à conseiller ?
On a bien sympathisé avec Clean After Use car ils répètent pendant le même créneau horaire. Écoutez-les !

UMAMI SUR FACEBOOK

UMAMI SUR YOUTUBE

Une question ?