Le bar sera fermé du vendredi 20 juillet au dimanche 19 août. Les bureaux de la formation seront fermés du vendredi 27 juillet au lundi 27 août inclus. Bel été !

Trempo.
chargement

Rapport d’activité 2017

Télécharger le bilan complet en .pdf

Édito

C’est avec plaisir que j’évoque l’année 2017, année d’une nouvelle ère pour Trempolino.

Un évènement important a ouvert l’année avec la prise de fonction d’Olivier Tura comme directeur. Olivier a confié des missions de réflexion aux chargé-es de mission dans la perspective du projet 2020. Ce travail se poursuit et on en voit déjà les fruits dans les évolutions de l’image et des pratiques de Trempo. D’autres chantiers sont ouverts comme le plan d’action sur l’égalité femmes/hommes, les réflexions sur la vie du lieu, les dynamiques internes de l’équipe et l’ouverture internationale.

La fin 2017 a vu la mise en route du MuMA, après celle du dispositif 360, et la réalisation du projet EMI concrétisant des projets préparés depuis 2016.

La confiance renouvelée de nos partenaires publics et le soutien qu’ils nous apportent ont été déterminants. Je veux saluer ici l’investissement des nouveaux membres du conseil d’administration, conseil renouvelé aux deux tiers lors de l’AG de juin 2017. Ils/elles ont à coeur de contribuer au projet et d’en accompagner la réalisation.

Des mouvements ont eu lieu dans l’équipe avec le recrutement de Baïny Diakité, notre administratrice, et le départ en retraite de Philippe Audubert, une personnalité marquante de l’histoire de Trempolino qui nous a beaucoup apporté, humainement et professionnellement. Sandrine Martin a souhaité quitter Trempolino pour d’autres horizons professionnels.

Dans l’équipe, la redistribution des missions a modifié certaines situations en donnant des responsabilités et une autonomie renforcée à tous les nivaux. Trois pôles d’activité ont été créés : Action culturelle, Programmation et Entrepreneuriat culturel, respectivement portés par Raphaèle Pilorge, Lucie Brunet et Chloé Nataf. Une mission sur un dispositif d’accompagnement local a été confiée à Cécile Arnoux, désormais attachée au pôle Accompagnement.

Si l’année 2017 a vue la fin des pépinières, c’est dans la volonté de redéfinir l’accompagnement apporté aux projets des acteur-trices des musiques actuelles, en témoigne le travail en cours sur les musicien-nes entrepreneur-ses.

Le projet 2020 avance et se construit dans la concertation et je souhaite qu’il soit partagé par toutes celles et ceux qu’il concerne : équipe, CA et usager-ères de Trempolino.

Georges Fischer,
Président de l’association Trempolino.


PLATEFORME D’ACCOMPAGNEMENT

Formation professionnelle

Trempolino propose un ensemble de formations professionnelles destinées aux musicien-nes, aux porteur-teuses de projets et aux professionnel-les de la filière. Ces formations courtes ou longues, certifiantes ou non, visent à l’acquisition, au développement et à la reconnaissance de leurs compétences individuelles.

Un projet : le MuMA

Pour la première fois, Trempolino propose dans son catalogue un dispositif de formation diplômant intitulé « Musiciens des Musiques Actuelles » désigné sous l’acronyme MuMA.

En 2017, 5 musicien-nes ont suivi le MuMA dans son intégralité. Leur profil, à l’entrée en formation, sont assez homogènes : ils ont tous une pratique instrumentale confirmée et ont une activité scénique importante au sein d’un seul groupe. Leurs connaissances de l’environnement social, économique et juridique du secteur des musiques actuelles sont cependant limitées. Tous/toutes émettent le souhait de mettre à profit ce temps de formation pour réfléchir à leur propre identité artistique et acquérir des compétences leur permettant de diversifier leurs activités professionnelles en lien avec la musique.


Formation universitaire

La formation universitaire correspond à l’offre de formations administratives construites en partenariat avec des universités et des établissements d’enseignement supérieur. Ces formations s’adressent aux étudiant-es (formation initiale) et aux professionnel-les (formation professionnelle continue) des musiques actuelles et du secteur culturel.

Un projet : la journée de sensibilisation à l’entrepreneuriat culturel

Depuis 2015, Trempolino et PEPITE, le réseau national des étudiants-entrepreneurs, propose des actions en faveur de l’entrepreneuriat culturel auprès des universités et de leurs étudiants.


Accompagnement

L’accompagnement artistique à Trempolino est dédié au développement des carrières des groupes de musiques actuelles résidant en région des Pays de la Loire.

Il permet d’offrir :

  • un accompagnement artistique des groupes : résidences scéniques, arrangement et composition, réalisations artistiques en studio…
  • un accompagnement « métier » sous forme de cours et de travaux pratiques avec des personnalités de l’environnement socio-professionnel de la filière artistique ;
  • des mesures incitatives et de recommandations auprès des professionnel-les (médias, diffuseurs).

La mission d’accompagnement de Trempolino se transforme et occupe de plus en plus un rôle de directeur artistique sur la réalisation d’enregistrement et de « quasi-coproducteur » sur les résidences scéniques.

Outre les partenaires de 360 (réseau des iNOUïS du Printemps de Bourges, Trans Musicales, Chaînon Manquant, Buzz Booster et CRDJ, les SMAC, etc.), Trempolino travaille de plus en plus avec des producteurs nationaux (UNI-T, À Gauche de la Lune, L’Igloo…) qui comprennent mieux la mission d’accompagnement de Trempolino.


Entrepreneuriat

La mission « Entrepreneuriat » à Trempolino se donne 3 objectifs :

  • sensibiliser des étudiant-es et musicien-nes à l’entrepreneuriat culturel, son rôle, ses outils, ses méthodes, etc ;
  • Accompagner les musicien-nes de la région dans leurs démarches entrepreneuriales (disque, musique à l’image, organisation évènementielles, etc.) ;
  • Créer des opportunités pour les musicien-nes avec d’autres industries culturelles et créatives.

Un projet : European Music Incubator

European Music Incubator (EMI pour les intimes) est l’incubateur européen qui permet d’accompagner des musiciennes solos dans 5 pays, à construire une stratégie de carrière fondée sur la diversification d’activités. L’année 2017 marque un tournant dans ce projet.


Les rendez-vous conseil

Les « rendez-vous conseil » de Trempolino sont un dispositif d’accompagnement et de conseils gratuits. Ils permettent aux musicien-nes et aux porteur/ses de projets culturels de rencontrer l’équipe pour poser des questions en lien avec leurs projets, s’informer, être écouté-es et conseillé-es de façon individuelle et personnalisée. Ces RDV sont assurés par l’équipe de Trempolino.

On note une plus grande part de demandes liées aux parcours de formation et à l’orientation professionnelle. La communication plus importante autour du catalogue de formation, la mise en place de journées portes-ouvertes sur la formation et le lancement du MuMA expliquent en grande partie cette évolution. En outre Trempolino reste une structure clairement identifiée pour l’aide à la mise en réseau et le conseil artistique.


CAMPUS MUSICAL

Les studios de répétition

Trempolino propose des services de location de studios de répétition, de résidences et d’enregistrement ajustés aux besoins des musicien-nes amateur-ices, en voie de professionnalisation ou professionnel-les. Cela se traduit par des abonnements à l’année ou des locations occasionnelles, à la fois pour des créneaux hebdomadaires ou des sessions de travail sur plusieurs jours.

Un projet : développement de l’accueil des collectifs artistiques

Les collectifs artistiques en résidence sélectionnés à Trempolino étaient au nombre de trois. En 2017, Trempolino a augmenté ce nombre à 5. En effet la volonté était toujours aussi forte de permettre à ces formes hybrides (parfois collectif informel, parfois label structuré, parfois entre les 2…) d’accéder de manière régulière aux équipements de Trempolino.


Action culturelle

Trempolino développe et soutient des actions culturelles basées sur la rencontre (avec un artiste, une oeuvre, des professionnel-les du spectacle) et la pratique (de la musique, de l’écriture, de l’enregistrement, de la scène) en direction de publics ciblés : tout-petits, élèves de l’enseignement primaire, secondaire ou supérieur, usager-ères d’établissements spécialisés, etc.

Un projet : MAD

Le dispositif MAD a 2 cibles :

  • des lycéen-nes volontaires qui veulent appréhender les métiers du spectacle, découvrir les coulisses d’un concert et s’initier à la gestion d’un événement ;
  • des groupes qui souhaitent être accompagnés par des professionnel-les pour travailler leurs sets live.

L’année 2017 nous a permis de mesurer les effets produits par le dispositif MAD à moyen terme. D’une part l’expérience vécue par les lycéen-nes leur ouvre de nouveaux horizons professionnels ou conforte leurs choix d’orientation.


Programmation

Le projet de Trempolino en matière de programmation est de créer un lieu culturel identifié, accessible et ouvert à tous. Il consiste également à soutenir et à accueillir les associations et les porteur-euses de projets du territoire agissant en faveur des musiques actuelles et des croisements entre musique, arts, culture et citoyenneté.

Un projet : Pirates !

En préfiguration des nouveaux cycles thématiques mis en place à partir de 2018, Trempolino a réalisé le cycle PIRATES ! fin 2017. L’objectif était d’aborder une problématique musicale importante (le piratage) qui croise également un certain nombre d’interrogations sociétales, politiques, etc.


Cours de musique

Trempolino propose des cours de musique adaptés à tous les âges (dès 6 mois) qui visent à renforcer la pratique musicale de loisirs grâce à l’apprentissage collectif, le développement de la connaissance technique d’un instrument et la découverte de la pratique sur scène en groupe.

Un projet : les ateliers d’interprétation

Pour la première fois la saison 2017-2018 a débuté avec 3 ateliers d’interprétation de 2h en grand collectif. Ces 3 séances se déroulaient en soirée et s’adressaient aux futurs inscrits des cours de musique.


Publics

Les publics sur les événements en 2017

Les grandes tendances 

  • total public : 12.739 personnes en 2017 / 12.440 en 2016 / 9.219 en 2015 ;
  • répartition homme / femme équilibrée : 52% – 48% ;
  • une répartition des âges assez équilibrée avec toutefois une majorité de personnes âgées entre 24 et 30 ans (25%).

Les attentes du public

Une étude des publics réalisée sur 320 spectacteurs-trices montre des taux de satisfaction variant entre 94% et 97% sur les questions de l’accueil, du bar, des horaires, de la communication et de l’ambiance.

Les usagers de Trempolino

  • stabilité du nombre d’adhérent-es : 1158 personnes en 2107 / 1176 en 2016 ;
  • une part plus importante d’usager-ères vivant en-dehors de Nantes Métropole (10% en 2017 contre 6% en 2016) ;
  • la part des usager-ères dans les autres départements de la Région Pays de la Loire reste stable avec 6% en 2017 et 5% en 2016 ;
  • 11% des adhérents de Trempolino vivent en-dehors de la Région Pays de la Loire.

La pratique artistique

  • Les instruments pratiqués restent dans les mêmes équilibres qu’en 2016 avec une représentation plus importante des chanteurs et chanteuses (25%), de la guitare (23%), de la basse (13%) et de la batterie (14%).

Le genre des adhérent-es

  • 79% des adhérents sont des hommes et 21% sont des femmes.

Les membres du CA en 2017

Jérôme AUTHIER, Muriel BOUSSEAU, José CERCLÉ, Lola CHEVALLIER, Pascal COUFFIN, Nicolas ETOURNEAU, Georges FISCHER, Astrid GINGEMBRE, Audrey GUERRE, Chloé LANGEARD, Pierre LORANT, Katell MARTIN, Boris MEGGIORIN, et Stéphane VINCE.


Partenariats

Trempolino est une structure qui a toujours construit des partenariats pour ses projets. En outre, Elle a participé à la création de réseaux « musiques actuelles ». Depuis Trempolino s’ouvre vers de nouveaux partenaires territoriaux travaillants dans d’autres secteurs d’activités ou encore des partenaires nationaux et internationaux. Enfin Trempolino intègre de nouveaux réseaux qui sont des outils pour des projets d’avenir.


Ressources humaines

Le projet de Trempolino s’appuie sur des salarié-e-s aux compétences et aux profils variés et complémentaires. Largement reconnue à l’échelle régionale et nationale, l’équipe a connu en 2017 de nombreuses évolutions qui permettent de préparer la mise en place du projet 2020.

CSP

Répartition des équipes par CSP

 

Égalité professionnelle

Salaires en € brut mensuel

Équipe

Salariés CDD
Anaïs FRAPSAUCE, Chargée d’actions culturelles, en remplacement de congé maternité de Raphaèle Pilorge.

Stagiaires
Lucie GUILLOUX, Licence 2 Marketing et Communication à l’ISEG Marketing & Communication School à Nantes (5,5 mois).

Salariés occasionnels
L’activité de Trempolino génère un volume important d’embauches occasionnelles en soutien et/ou complément de l’équipe permanente, soit en 2017 :

  • 72 formateur-rices occasionnel-les ;
  • 14 artistes ;
  • 4 technicien-nes (régime général) ;
  • 57 cachets de technicien-nes intermittent-es (GUSO) ;
  • 1 responsable de la gestion financière (dans le cadre du recrutement de l’administratrice générale) ;
  • 10 chargé-es d’accueil et du bar.

Bilan financier

Après arrêt des comptes au 31 décembre l’association Trempolino présente un résultat bénéficiaire de 31488 €. Ce résultat montre d’une part une bonne gestion financière, notamment des fonds publics qui sont alloués à l’association ; d’autre part cela conforte la santé financière de Trempolino après un résultat négatif conjoncturel en 2016.

Chiffres clés

En conclusion

Un résultat en léger excédent permettant de reconstituer des réserves, suite au déficit conjoncturel rencontré en 2016, présentant :

  • une baisse de la part des subventions dans le fonctionnement de la structure (de 68% de la part totale des ressources en 2016 à 63% en 2017) ;
  • une stabilisation globale des ressources propres, avec une augmentation de la part des recettes de locations d’espaces/privatisations et bar ;
  • une baisse de la part des charges de personnel (57% en 2017 contre 61% en 2016).

Ce résultat témoigne des efforts de gestion afin d’assurer l’équilibre financier de la structure, dans un contexte de stabilisation ou baisse des dotations des collectivités.

Télécharger le bilan complet en .pdf

Une question ?