Life report

Rino : streetart animal

Illustration de l'article « Rino : streetart animal ». © .

Régulièrement le bâtiment de Trempolino sert de terrain de jeu à des street-artistes. Après le chat de Kazy en 2012 pour le Voyage à Nantes, la fresque de Iemza et les Aires de Contes en 2013, cette fois c’est l’artiste Rino qui a croisé notre route.

Comme son nom l’indique, il colle et peint des rhinocéros un peu partout en France. Le notre se trouve sur la face sud du bâtiment, côté boulevard de la Prairie aux Ducs. Attention, espèce protégée.

Une question ?