Life report

Tonus, comme un poisson dans l’eau

Illustration de l'article « Tonus, comme un poisson dans l’eau ». © Cécile Arnoux. © Cécile Arnoux

Porté par la Sacem, le Ministère de l’éducation nationale, de la culture et Réseau Canopé, le projet La Fabrique à Chansons propose à des auteurs-compositeurs d’intervenir dans des écoles et de composer avec les élèves une chanson. Trempolino a initié une Fabrique à Chansons à l’école Paul-Émile Victor de Vieillevigne avec l’artiste Tonus.

— par Cécile Arnoux

Antonin/Tonus, peux-tu me rappeler un peu ton parcours, comment tu deviens musicien, tes différents projets et ce sur quoi tu travailles actuellement ?
J’ai commencé le solfège vers 8-9 ans, le saxophone ensuite et enfin la guitare. J’ai commencé à m’investir sérieusement dans la musique quand on a formé Pony Pony Run Run en 2004-2005. J’ai quitté le groupe en 2013 et j’ai commencé a jouer avec des projets différents (Rhum for Pauline, la Compagnie Royal de Luxe, Prince Miiaou, Les Volleyeurs….). En ce moment, je prépare la sortie du EP de Tonus, mon projet solo, je joue avec Anoraak, et je prépare un spectacle autour de la chanson et du texte en français avec JC du groupe Gong Gong.

Quelle expérience pédagogique as-tu et comment vis-tu ce genre de projets pédagogiques ?
J’ai rejoint le projet pédagogique  Les Volleyeurs en 2016. En 2017, j’ai participé avec Lenparrot à l’élaboration d’une chanson avec des élèves de 4e et 3e à Lorient. C’était nouveau pour moi et très enrichissant, l’intérêt étant de communiquer notre amour de la musique, en gros ! La complexité est bien de faire participer une classe entière, trouver un terrain d’entente, et de bons compromis.

Qu’est-ce qui te plait dans ce projet La Fabrique à Chansons ?
Tout d’abord, c’est une classe de CM1/CM2 avec laquelle je travaille. À cet âge-là, les enfants sont très spontanés et très réactifs ! C’est nouveau pour moi ! Il y a aussi un concert de prévu en mai à Trempo, et cet objectif de composition et du live sont vraiment concrets. J’ai hâte de participer avec eux à leur première représentation ! Enfin, nous allons leur réaliser un clip avec Tamara Seilman, ils vont pouvoir avoir leur vidéo sur YouTube comme leurs groupes préférés.

Comment abordes-tu la composition dans ce contexte particulier ?
Il y a tout d’abord la rencontre durant laquelle les enfants me parlent et me font écouter ce qu’ils aiment ! Ensuite, dans le but de composer une chanson avec eux, je leur propose des ébauches, de petites phrases musicales et leur fais choisir leur préférée. Enfin, c’est eux qui définissent le thème et écrivent les paroles du morceau qu’on travaille ensemble, ce qui parfois peut faire évoluer la musique… Le morceau va parler du monde marin, les enfants ont très vite évoqué les dauphins, les requins, le monde marin dans son ensemble. Toute la complexité est bel et bien d’avancer assez rapidement la composition pour après se concentrer sur l’interprétation en vue du concert ! Tout passe à une vitesse folle, il ne faut jamais trop perdre de temps !

Avec la classe, vous en êtes où dans l’élaboration de la chanson ?
Nous avons d’abord travaillé sur le thème de la chanson, nous en avons gardé quatre : le sport, les animaux, la nourriture et la musique. Nous avons ensuite avancé à tâtons en tentant des choses sur les phrases musicales que je leur avait proposées, et à ma grande surprise, nous avons avancé très vite avec beaucoup d’idées et de propositions très intéressantes. Notre chanson a évolué vers l’histoire d’un animal personnifié (« je ») ou nous évoquons les quatre thèmes définis plus tôt. Ils ont rapidement compris l’espace de liberté qu’on avait dans une chanson. On peut parler de ce qu’on veut, le tout étant de définir le cadre et la façon de traiter le sujet.

Suite à ces trois premiers ateliers, quelles choses ont pu te surprendre de la part des enfants ?
Principalement leur engagement et leur réactivité. C’est vraiment génial de voir le truc prendre aussi vite et de façon aussi naturelle ! C’est gratifiant aussi pour moi, j’ai vraiment l’impression de leur apporter quelque chose ! Ils sont aussi très drôles !

Une question ?