Nouveau stage (14-18 ans) : création musicale : composition, MAO, enregistrement - du 22 au 25 avril Nouveau stage (14-18 ans) : création musicale : composition, MAO, enregistrement - du 22 au 25 avril Nouveau stage (14-18 ans) : création musicale : composition, MAO, enregistrement - du 22 au 25 avril Nouveau stage (14-18 ans) : création musicale : composition, MAO, enregistrement - du 22 au 25 avril Nouveau stage (14-18 ans) : création musicale : composition, MAO, enregistrement - du 22 au 25 avril Nouveau stage (14-18 ans) : création musicale : composition, MAO, enregistrement - du 22 au 25 avril Nouveau stage (14-18 ans) : création musicale : composition, MAO, enregistrement - du 22 au 25 avril Nouveau stage (14-18 ans) : création musicale : composition, MAO, enregistrement - du 22 au 25 avril Nouveau stage (14-18 ans) : création musicale : composition, MAO, enregistrement - du 22 au 25 avril Nouveau stage (14-18 ans) : création musicale : composition, MAO, enregistrement - du 22 au 25 avril Nouveau stage (14-18 ans) : création musicale : composition, MAO, enregistrement - du 22 au 25 avril
Actualités
Retour
Développement de carrière

Hyper Jacuzzi : l’acid-tech 100% instrumentale

Le 13 novembre 2023 — par Louise Plessier

Retenu lors d'un appel à candidatures pour 360, le trio Hyper Jacuzzi est accompagné depuis le début de l’année dans la construction de son projet artistique. Sur l'île de Nantes et dans leur ville d’origine, le groupe angevin développe son live atypique de techno instrumentale.

Issus de formations jazz et classique, Romain (saxophoniste), Denis (bassiste) et Mogan (batterie) se sont rassemblés autour d’un objectif commun : créer de la techno et la jouer en live sans machine ni sampling, sur la base de leurs instruments respectifs et pédales d’effet. Fin novembre 2022, alors que le groupe n’a que quelques mois d’existence, il candidate au programme 360 jazz de Trempo, qu’il remporte. Le prix ? Un accompagnement durant toute l’année 2023.

La techno sans les machines

« Nous avons joué dans plusieurs groupes, chacun de notre côté » explique Romain. « On a commencé par le jazz, mais avec les années on s’est diversifiés, nous aimons tous la « musique de nuit ». Autour de ces affinités musicales communes, le trio voit le jour à Angers, début 2022. Là bas, ils commencent les répétitions au Tostaky, le studio de répétition du Chabada. « Nous optons pour une approche d’improvisation héritée du jazz. On en prend les outils pour les transposer à la techno. On mélange tout ce que l’on a assimilé dans nos carrières respectives : de la pop, du jazz… Pour tendre vers de la techno de club » précise Denis. En démarrant l’aventure 360, le groupe décolle peu à peu son étiquette jazz : « on ne souhaite pas être associés à cette esthétique musicale, pas même à la techno jazz. On veut vraiment faire de la techno ! » affirme Mogan.

«Nos morceaux sont conçus avec des parties et des blocs déjà élaborés, mais en live, on fait varier les durées des séquences à chaque concert, en toute liberté. Cela rejoint le workflow de quelqu’un qui travaille avec des machines, on improvise des formes, ça se fait aussi en club. Nous y voyons une véritable cohérence ».

« Lorsque l’on a participé à une soirée techno au Chabada avec Paloma Colombe, nous ne savions pas trop à quoi nous attendre… On était le seul groupe live entouré de plein de DJ. C’était un peu particulier, mais les gens ont vraiment accroché, nous ne dénotions pas du tout dans la soirée ! Légitimement, cela nous a rassuré, nous avons notre place dans une soirée techno » précise Denis. Selon Romain : « la musique électronique est remplie de codes. Il y a des notions de drops, c’est ce qui fait monter le public etc. Un DJ le gère seul, nous on doit le gérer à trois. Cette année, on a beaucoup appris à s’écouter, à comprendre nos mécanismes. Nous avons trouvé en studio des réflexes pour faire monter la musique, la faire redescendre ».

L’appel du live en club

Cette année, Hyper Jacuzzi a aussi travaillé son live pour le transposer dans tout type de salle, « en club, comme en festival ou en SMAC » précise Mogan. Avec un accès aux studios de Trempo, le trio effectue des résidences à Nantes et continue ses répétitions à Angers en parallèle. « On a fait une dizaine de concerts cette année, dont certains tard le soir. C’était comme des premiers crash tests pour voir si ça fonctionne » raconte Romain.

Avant de pousser les portes des studios, Mogan, Romain et Denis ont été accompagnés sur des aspects plus administratifs. « Tout le premier trimestre 2023, nous nous sommes penchés sur les projets de structuration et de communication. On a appris à utiliser des outils, à se forger une identité visuelle de groupe » relate Denis. « Tout se passait sous la forme d’ateliers : nous étions regroupés avec les autres du programme 360, en chanson et metal. On était tous ensemble, sur des ateliers de deux à cinq jours classés par thème : administratif, identité, réseaux sociaux…». Tous étaient animés par des professionnel·les internes ou externes à Trempo.

« Nous étions déjà des professionnels de la musique chacun de notre côté, mais le fait de le faire en groupe renforce beaucoup de choses. On partage nos expériences avec les autres, ça nous a donné un gros coup de boost ! ».

Au-delà de ces aspects administratifs, la formation a travaillé avec un sociologue et amorcé une réflexion sur son impact écologique en tournée : « comment gère-t-on nos problématiques de transport, de consommation », une réflexion collective appréciée par le groupe. Hyper Jacuzzi a aussi rencontré le programmateur du Pannonica, membre du CRDJ (collectif régional de diffusion du jazz) et qui les a programmés avec le saxophoniste Guillaume Perret à l’occasion d’un showcase. « Même si ce réseau est très axé jazz, on ressent une ouverture bien plus grande qu’il y a quelques années, ça effraie moins qu’avant » constate Mogan.

Une rencontre révélatrice

En juin, le groupe se voit offrir la possibilité d’une résidence artistique de deux jours avec un invité de son choix, Fabrizio Rat (Cabaret Contemporain). « C’était l’un des climax de l’année ! » commente Mogan. « Il est venu pour bosser sur notre musique et nous a beaucoup remis en question. Au fur et à mesure de l’année on s’est dit qu’on voulait faire de la techno et tourner dans ce milieu là. Trempo nous a vraiment encouragés en ce sens. On est libre d’aller où on veut du moment que ça reste cohérent » précise Romain. Cette rencontre s’avère déterminante aux yeux de Denis : « nous cherchions un avis extérieur qui aurait les codes de la musique électronique. Cela fait des années que je regarde ses lives. C’est une chance d’avoir pu travailler avec lui !».

« Fabrizio Rat a fait ressortir des choses en nous enfouies depuis très longtemps et que l’on avait oubliées. Il joue avec la musique, il la malaxe… Il a éclaté nos œillères, ça nous a ouvert beaucoup de possibles .

L’accompagnement est sur mesure, à la carte, et Mogan s’en réjouit : « Nous avions le choix entre plusieurs directions de résidence. On aurait pu travailler avec un scénographe, un coach, mais nous avons décidé de tout axer sur notre musique et notre structuration. Tout cela ressort de discussions autour de nos envies, et des conseils de Trempo ». Le groupe ressort changé de cette expérience unique. « Tout un monde de musique s’est ouvert à nous. Nous l’avions déjà entre les mains, mais sans réussir à l’explorer jusqu’à lors » précise Denis.

Des projets concrets à l’horizon

Pour la fin de son accompagnement, Hyper Jacuzzi se produira le 17 novembre à OHM Town à Nantes, au Joker’s Pub d’Angers le 23 décembre, puis le 17 janvier au BISE Festival (Nantes), un rendez-vous important pour les professionnels de la musique et les artistes émergent·es. Au fil du temps, la formation s’est liée avec d’autres artistes du programme, comme Blaubird issue de la scène « chanson » qui les a programmés dans un festival qu’elle organise, ou encore Decasia (rock psyché) qu’ils sont allés voir jouer au Hellfest.

« 360 a structuré le projet au fil du temps. En fin d’année, nous avons commencé à prospecter les tourneurs. On a maintenant une meilleure assise, une plus grande crédibilité qui nous a permis d’intégrer le roaster de Swap Music basé à Rennes » annonce Mogan. Un timing parfait selon Denis : « cela va faire la transition entre 360 et la suite. On repart pas dans le néant, nous avons maintenant une structure qui nous épaule dans toutes nos démarches ».

Une suite logique pour Romain : « c’est le but du dispositif, on a appris beaucoup de choses et on sort avec un booker, c’est l’idéal ».

Le trio clôture l’année 2023 avec une flopée de supports : un clip réalisé par Olivier La Combe, deux lives sessions enregistrées avec l’appui de Trempo. « Pour un groupe naissant comme nous, c’est énorme » se félicite Mogan. Avec un nouveau single prévu pour janvier, Hyper Jacuzzi se fixe aussi l’enregistrement d’un EP en 2024 avant de s’attaquer à sa scénographie en 2025. Un projet qui file droit !


Hyper Jacuzzi en concert :

  • Vendredi 17 novembre 2023 à OHM.Town, Nantes
  • Mardi 23 décembre 2023 au Joker’s Pub, Angers
  • Jeudi 17 janvier 2023 au BISE Festival, Nantes

Propos et rédaction : Louise Plessier · Photo : Brice Faure

360 est un programme dédié au développement de carrière des groupes des Pays de la Loire. Il offre, sur une année environ, un accompagnement artistique par des professionnel·les (travail sur scène, en studio, enregistrements), des conseils pour le développement et la structuration de projet (production, communication) ; une recommandation auprès des professionnel·les (médias, diffuseurs), un accès aux formations et aux studios de Trempo.

360 jazz est mené par Trempo en partenariat avec le Collectif Régionale de Diffusion du Jazz. Il est financé par la Région des Pays de la Loire.

Plus d’informations